Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

24 décembre 2006 7 24 /12 /décembre /2006 19:10

Samedi 24 décembre, 14h45.

Dans quelques heures à peine, le traditionnel repas en famillle du réveillon. Que faire ? Pourquoi pas une petite sieste ?

Quoique ... il fait beau sur Gre, mais nous voyons bien qu'il y a au dessus de nous un voile nuageux. Pourquoi pas une ptite montée rapide à la croix de Chamrousse, avec en prime le coucher de soleil depuis le sommet ? Dépenser quelques calories avant ce soir, cela ne peut pas faire de mal.

Branle-bas de combat dans mon T1bis encombré de matos, de cadeaux de noël et de linge qui sèche. C'est un peu le souk, mais en 10 minutes les peaux sont collées, le thé préparé, les sacs préparés et les bonhommes habillés !

Dilemme lors de la montée, nous n'avons pas trop envie de monter par les pistes : la station a ouverte, les vacanciers sont là, et j'ai déjà remonté les pistes de Roche Bé à deux reprises ces 2 dernières semaines. Tout s'est bien passé pour Fred la semaine dernière pour sa première sortie en rando (et reprise du ski alpin abandonné il y a une bonne dizaine d'année ...), donc aujourd'hui nous souhaitons monter hors pistes. L'OT de Chamrousse nous annonce 20 cm de neige à la station, pourquoi donc ne pas passer par le lac Achard et le col de la Lessine ? Mais aurons nous le temps de redescendre avant la nuit ? Nous avons les frontales, pourquoi pas tenter le coup !

Nous désenchantons en arrivant au pont de Bachat Bouloud !! Quelques centimètres sur la piste, mais rien en dehors. Nous monterons donc au bord des pistes. Malgré le manque de neige, les touristes sont là ... en nombre. Et tous ne controllent pas leur vitesse ! Nous avons un peu l'impression de remonter à contre sens la bande d arret d urgence de l'autoroute, alors que tout le monde roule à 130 collé / collé lors d'un chassé croisé juilletistes / aoutiens ! Pas très agréable.

Nous bifurquons au bout d'un moment pour prendre une piste non ouverte ... et très peu enneigée. Mais il fait bon, et nous sommes loin du bruit et du monde.

Nous sortons sur les crêtes au moment où les remontées mécaniques s'arrêtent. Enfin seuls pour la fin de la montée. Le vent se lève un peu, et le soleil se couche tout doucement. Le timing est impeccable et nous voyons le soleil décroitre. Arrivés au sommet, nous mettons vite les vestes, replions les peaux, un ptit thé, quelques photos, un salut à deux lugettistes prêts à redescendre comme nous.

Et hop, c est parti pour une descente au soleil couchant :

La semaine dernière, j'avais été trés agréablement surpris par les virages de ma chérie !! A se demander si finalement elle a ou non arrêté le ski une dizaine d'années. Cette fois ci je n'ai pas oublié l'appareil photo, je vais donc pouvoir la filmer et lui prouver que son style sur les skis est bien meilleur que celui de l'ensemble des touristes croisés à la montée.

Et effectivement, les premiers virages sont un peu craintifs mais passent bien. Que dire de la suite quant elle aura serré ses crochets ? Non, vous ne revez pas, Mademoiselle a fait une descente en 10 ans et réussit quand même à faire de jolies courbes sans avoir serré le crochet d'en haut !

La suite de la descente sera caillouteuse, et un peu gelée. Mais le bonheur d'être seuls en montagne fin décembre au coucher du soleil fait oublier les conditions de neige un peu limite. 

L'air de la montagne aura aiguisé nos appétits pour la grosse bouffe qui s'annonce.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dahu(t) - dans bious
commenter cet article

commentaires