Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Samedi 1 novembre 2014 6 01 /11 /Nov /2014 22:34

Le beau temps continue, nous continuons donc nos explorations dans les environs. Petite rando du samedi après-midi, histoire de prendre l'air sans partir très longtemps.

 

Départ du plateau de Solaison au dessus de Brison. Joli plateau perché, propice au ski de fond d'ici quelques semaines.


IMGP4090
Alpages

 

Nous sommes dans une rando type Charmant Som : courte, en alpages, avec une très jolie vue.


IMGP4096
La chaîne du Bargy, avec en arrière plan la Verte et le Mont Blanc

 

Du sommet, on domine Bonneville et la vallée de l'Arve. De l'autre coté, nous pouvons admirer  les Bornes et le Jallouvre où nous étions récemment.

 

 

IMGP4107
Plateau de Solaison, lumières d'après-midi

 

Un endroit un peu isolé pour y vivre, mais très relaxant !

Par Dahu(t) - Publié dans : Trail / Rando
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 19 octobre 2014 7 19 /10 /Oct /2014 18:15

Après un premier week end consacré à l'emmenagement, nous avons hâte d'aller découvrir les environs. Le samedi, pique nique et baignade au lac, puis via ferrata de Thônes (toujours aussi bruyante, toujours pas fait le dernier tronçon), et soirée fondue jeux pour finir. Notre installation dans la Yaute se passe pas mal !

 

Dimanche, rando au Jallouvre. Plutôt que la voie normale par le col de la Colombière, nous partons du plateau de Cenise, que l'on rejoint par une route raide et étroite depuis le Petit Bornand.

 

Ce plateau est un joli alpage propice à un bivouac nature sans trop de portage.


IMGP3801
Plateau de Cenise

 

Après  la traversée de l'alpage, le chemin s'élève, puis se redresse franchement, dans un grand pierrier orienté N, sous le col du rasoir.

 

 

IMGP3807 
En bas, le plateau de Cenise

 

Une dizaine de chamois nous observent. Malgré le bruit (merci le groupe d'anciens qui braille), ils ne sont pas craintifs et se laissent facilement approcher.

 

 

IMGP3809 
Col du rasoir

 

Le col du rasoir porte bien son nom : très aérien.  J'avais choisi ce versant en imaginant la vue qui se découvre au col, et ne suis pas déçu : face à nous les Aravis et la Pointe Percée, à peine plus loin tout le massif du Mont Blanc.

 

 201410 20141019 123334
A peine au dessus du col

 

Il faut ensuite poursuivre sur une crête étroite, et repasser sur une vire en versant Nord. On reprend ensuite une arête NO et en quelques mètres le sommet est atteint.

 

 IMGP3820

Du sommet, vue sur le col

Derrière, la pointe blanche, à peine plus haute

 

Météo incroyable pour mi octobre, je reste en manches courtes un moment. Le petit vent frais me fait quand même enfiler la polaire.

 

 Pano Jallouvre
Pas encore habitué à voir le Mont Blanc de si près

 

Un gypaète plane au dessus du col, 2 personnes encordées arrivent par une arête. Renseignements pris,  il serait possible, en partant du col de la Colombière, de monter par la via ferrata, et de poursuivre par un parcours d'arêtes assez aisé. A garder en tête pour la prochaine fois.

 

La redescente est rapide, notamment grâce à un pierrier roulant, sous le regard des chamois.

 

 IMGP3825
Alpages

 

Très belle rando, rapide (800m), mais nécessitant tout de même des bonnes conditions (à éviter en début de saison) et un peu d'expérience.

 

Pano à couper le souffle, très sauvage. La vue sur les Aravis permet de bien apréhender le massif qui, un peu comme le Beaufortain, semble très bien entretenu : beaucoup de fermes isolées et d'alpages, où en saison doivent brouter les vaches à rebloch' ...

Par Dahu(t) - Publié dans : Trail / Rando
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 6 octobre 2014 1 06 /10 /Oct /2014 19:55

Une belle journée d'Automne au Vercors, c'est l'occasion de faire une dernière rando avant notre installation dans la Yaute.

 

Aujourd'hui, comment découvrir une voie d'accès complétement nouvelle à un lieu où nous allons plusieurs fois par an, à pied, VTT et ski : le plateau de la Molière ?

 

Départ d'Engins, et assez rapidement la carte ne correspond plus à la réalité du terrain. Dans ce cas, autant suivre son intuition. Le choix s'avère payant, et nous nous élevons en sous bois au rive sud de la Grande Combe.

 

IMGP3722
Couleurs d'automnes

 

Le soleil est bien présent, et avec le vent du sud marqué, la température est très agréable.

 

IMGP3740
C'est rare de voir les falaises du Furon

 


IMGP3742
Au dessus de la Grande Combe

 

Quelles dalles calcaires permettent d'atteindre le Pas de la Lose (prévoir un bout de corde avec des débutants ou par temps humide). Nous débouchons sur le plateau de la Molière, où les vaches sont encore en alpage.

 

IMGP3793
Bientôt la descente

 

Redescente par un chemin roulant (qui peut bien passer en VTT), au bout de la prairie et à l'aplomb de la table d'orientation, et retour sur Engins. 


Randonnée courte, mais avec de jolies couleurs et sur des sentiers nouveaux, le top !

Par Dahu(t) - Publié dans : Trail / Rando
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 7 septembre 2014 7 07 /09 /Sep /2014 17:44

La Grande Moucherolle fait partie des rares sommets de la barrière orientale du Vercors que je n'ai pas faits (au moins sur la partie nord). L'accès, forcément par les pistes de Villard / Corrençon, ne me motivait guère.

 

Ceci dit, j'avais reperé depuis pas mal de temps le trou, bien visible depuis les pistes de Corrençon... d'où l'idée de combiner ce sommet par une voie sympa.

 

Départ du Clos de la Balme.

En passant par le site d'escalade de Combeauvieux, et moyennant un peu de hors sentier, nous réussissons à éviter une bonne partie des pistes. Obligés de les prendre un peu, nous passons près de la cabine de l'ours (en bien mauvais état), et filons au pied de l'arête. Le chemin n'est pas évident, et nous suivons un sentier qui part sur le flanc Est. Demi tour, sinon nous allons directement au col entre les 2 Moucherolles.

 

Il faut en fait monter directement sur l'arête, en quelques pas d'escalade très facile (j'ose à peine appeler cela de l'escalade), en s'aidant si besoin d'un fin cable d'acier.

 

IMGP2977
A l'attaque de l'arête

 

Le chemin est ensuite évident, sans grande difficulté, même si il vaut mieux avoir le pied sûr. L'arche s'atteind assez rapidement, et vaut le coup d'oeil.

 

 IMGP2988
La fenêtre

 

Puis, il suffit de suivre cette crête, un peu aérienne, mais facile ...

 

 IMGP2990
Sur la crête

 

Peu avant le sommet, nous surprenons un jeune bouquetin, qui se laisse approcher. J'avance donc, puis me rend compte que l'endroit où je suis est assez exposé ... et que je suis moins bien armé que lui sur ce terrain !

 

 IMGP2999
Au 55 mm, c'est dire si je suis près !

 

Le temps couvert et venté au sommet nous fait avaler rapidement notre casse-dalle.

 

 IMGP3008
Face sud de la grande Moucherolle

 

Redescente par le col entre les 2 Moucherolles, avec un ou deux passages assez exposés. C'est la voie normale, et ce n'est guère plus facile techniquement que notre chemin de montée (mais bien mieux balisé).

 

La descente se fera ensuite en mode sanglier, en suivant le GPS de W : le chemin est tracé sur la carte, mais n'existe probablement plus.

 

Jolie boucle, et très content d'avoir fait ce sommet par un itinéraire qui reste assez sauvage et emprunte peu les pistes affreuses de la station.

Par Dahu(t) - Publié dans : Trail / Rando
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 12 août 2009 3 12 /08 /Août /2009 18:12

Comme souvent l'été, nous louons un voilier pour 2 semaines de navigation avec Gaël et Didier. Cette année, nous prenons une semaine pour nous rendre au port de départ, La Corogne. Première pause, le viaduc de Millau :

 

P1050309
Viaduc de Millau

  

Tout simplement gigantesque, et le musée au pied de l'ouvrage apporte des informations intéressantes relatives à la construction.

 

 P1050339
Bel ouvrage

 

Puis nous faisons une pause en Ariège, chez les parents de Didier. Au passage, visite de Tarascon sur Ariège, et 2 randos. La première en courant, le Roc Blanc depuis le Col de Port. Nous sommes sur les premières crêtes des Pyrénnées, dans des alpages verdoyants.

 

 P1050341
Panorama du Roc Blanc

 

 

Le lendemain, nous laissons la voiture à 1200 m sous le barrage de Soulcem, au dessus de Vicdessos. Après un crochet par l'étang de Medecourbe, nous atteignons le Port de Bouet (2509 m), qui fait également office de frontière.

 

 Galicia 2009 028
Nombreux lacs lors de cette rando

 

 

Les paysages ne sont pas très différents des alpes, mais nous ne croisons quasimment personne.

 

 P1050394b
Espana ...

 

Par contre, le sentiment de tranquilité et d'isolement est beaucoup plus fort : peu de sentiers, aucun refuge en vue, juste de grandes étendues rocailleuses. 

Notre pause ariégeoise se finit déjà, mais m'a donné envie de revenir dans les Pyrénnées.

 

Nous reprenons la route tôt le matin, afin d'arriver pour midi à Bilbao, célèbre pour son musée Guggenheim :

  

 P1050438
Vue d'ensemble du musée

 

Le batiment, imaginé par Frank Ghery, est entièrement en courbes, et fait de verre et de plaques de titanes. Rarement un édifice moderne m'a autant impressionné. Peu sensible à l'art moderne, je me laisse tout de même entrainer ... et ne regrette pas ma visite. L'intérieur, également en courbes, est déstabilisant, et quelques oeuvres ne me laissent pas de marbre, telles la salle Arcelor où sont exposées d'immenses plaque d'acier, ou encore le navire échoué.

 

 P1050432
"Maman" de Louise Bourgeois (oui oui, c'est le nom de l'araignée ...)

 

L'après midi, nous arrivons dans la région viticole de Rioja, qui ressemble un peu au sud de la vallée du Rhône. C'est sous une chaleur étouffante que nous partons à la recherche de cubit de rouge, en prévision de la croisière.

 

Puis nous allons visiter le domaine "Marques de Riscal", un des plus célèbres de la région, avec un hotel et centre thermal construit sur la propriété. Nous arrivons trop tard pour la dégustation, mais allons boire un verre à la terre de l'hotel, lui aussi dessiné par Ghery.

 

 Galicia 2009 105
Apéro, première ...

 

C'est reparti pour l'avant dernière étape, Porto sur la côte portugaise, où nous rejoignons Fabienne à la piscine de l'hôtel. Après un bain, nous ressortons avec Gaël pour quelques courses pour le pique nique du soir. C'est incroyable comme la vie n'est pas chère à Porto, et nous faisons le plein de charcuterie pour une bouchée de pain. Nous rentrons également chez un caviste afin de trouver du Douro, vin de la région.

 

Nous tombons par hasard sur une armoire de vieux vins (1980 ...) à un prix défiant toute concurrence (3 €). Un peu surpris, nous demandons au vendeur ce qu'il en est. Nous croyons comprendre que "Les Portugais n'aiment pas le vieux vin, donc il est vendu par cher". Au prix de la bouteille, nous prenons le risque.

 

Pique nique du soir sur les rives du Dourou, à deux pas du pont Eiffel (promis, j'arrête bientôt les références culturelles et architecturales, pour reparler montagne et voile !). Amarrés, les bateaux qui à l'origine transportaient le Porto.

 

 P1050475
Porto, le Douro et le pont Eiffel

 

Finalement le vieux vin portugais n'était pas terrible, mais cela a fait son petit effet quand nous avons sorti les bouteilles. Bain de minuit à l'hôtel, et dodo après encore une grosse journée.

 

 P1050502
14 ème étage, vue sur la ville ... classe !

 

Dernière étape avant La Corogne, Saint Jacques de Compostelle, où nous arrivons juste pour l'heure de l'apéro : bières et tapas à un prix dérisoire (8 € pour 4 !)

 

 Galice 032
Apéro encore !

 

Une ambiance joyeuse règne dans la ville, très jeune et festive. De nombreux pélerins arrivent au terme de leur voyage, et se retrouve sur la place de la basilique :

 

 P1050506
Santiago de Compostella

 

Nous sommes très loin de l'image "bigote" que je me faisais de cette ville. Certes il y a les boutiques à touristes, et beaucoup de monde, mais on trouve aussi des ruelles plus calmes, des porches avec des joueurs de cornemuse (la Galice est une terre gaélique comme la bretagne ou l'irlande), ou de charmants jardins intérieurs. Très dernière étape de ce road trip.

 

Une belle semaine de découvertes, maintenant il est temps de rejoindre Laurent et Julien à la Corogne pour appareiller.

Par Dahu(t) - Publié dans : Divers
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 4 août 2009 2 04 /08 /Août /2009 08:45

 Première semaine de vacances, les cousins sont montés dans le Vercors.

 

Après l'aventure Parc de Saint Nizier quelques jours avant, nous décidons avec José d'aller initier les enfants à l'Escalade, au site des Allières. Approche super courte (5 à 10 min à plat), de l'espace au pied des voies, des voies faciles en 3 et 4, et en + au soleil. Le site idéal avec les enfants (quand il fait très chaud, le vallon de la fauge au dessus de la Conversaria à Villard de Lans est très bien aussi, car à l'ombre)

 

Picture 001
On s'équipe, tout le monde est attentif

 

 

 Picture 011
Melvynn très à l'aise

 

 

 Picture 013
... sous la surveillance de ses soeurs

 

Après quelques voies, retour à l'appartement et nous partons en rando en direction de l'abri de la Fauge, où nous allons passer la nuit. 

 

 P1050207
De l'abri, coucher de soleil sur le Gerbier

 

Sylvain, Arnaud, Thibault et Lucas nous on rejoint. Nous faisons un grand feu dehors, qui nous sert également de BBQ. 

 

 P1050211
Les chamallows grillés ...

 

Petite soirée au coin du feu très sympathiques. Les enfants filent se coucher à l'intérieur de l'abri, tandis que nous finissons les dernières bouteilles.

 

P1050243 P1050248
   

 

 P1050244
P1050252

 

Par Dahu(t) - Publié dans : Trail / Rando
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 25 juillet 2009 6 25 /07 /Juil /2009 18:37

Milieu d'après midi, je décide de monter au Moucherotte en VTT.

 

Départ de Lans, montée par le Peuil pour rejoindre les Barnets et le stade de Lans. Puis une large piste permet de rejoindre l'antécime du Moucherotte. Un peu de portage est nécessaire sur la fin pour aller jusqu'à la table d'orientation (1901m)

 

P1050072
Vue plongeante sur la ville

 

Même si j'ai réalisé la montée en moins de 2 heures, l'heure est tardive ... ce qui me permet de profiter du sommet seul.

 

 P1050079
Vue au Nord sur la Chartreuse

 

Je ne tarde pas trop, car une longue descente technique m'attends, par l'ancienne piste de ski.

 

 P1050089
Les Trois Pucelles et Saint Nizier

 

Les pierres roulent, ce n'est pas toujours très confortable avec mon semi rigide. Je descends avec précaution, pour ne surtout pas chuter.

 

Retour au soleil couchant par la route de Saint Nizier, avec au passage une petite bière à la fête du Bleu du Vercors :)

 

Par Dahu(t) - Publié dans : VTT / Vélo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 14 juillet 2009 2 14 /07 /Juil /2009 09:46

Week end de 3 jours, beau temps, et envie de montagne. Seb (rencontré au CAF) et moi montons en voiture à Valloire, puis plan Lachat, et démarrons à la barriere sous le camp des Rochilles.

  

Une petite heure de marche bien chargés, et nous plantons la tente au Lac des Cerces. 

  

P1040936
Le bivouac

 

Le lendemain matin, nous partons faire l'aiguille noire, course d'arête peu difficile dans les environs.

 

 P1040859
Au col, vue sur l'objectif du jour : Aiguille Noire

  

Une heure d'approche, et nous nous encordons dans un terrain facile. Petit rappel dans une ambiance montagne, à l'ombre entre 2 gendarmes. J'essaie de descendre avec le moins d'à-coups possibles, car le relai m'inspire moins qu'un relai béton de grande voie !  

  

L'arête devient plus aérienne, et le rocher mois solide. Bien tester chaque prise avant de se lancer, cela rajoute une petite dose d'aventure bien agréable. Nous nous sommes certainements encordés un peu long, mais au moins nous avons toujours plusieurs points entre nous. 

  

 P1040903
Aiguille noire, corde tendue - Au fond la pointe des Cerces

  

Un dernier ressaut vertical, rien de bien dur mais avec peu de points. En haut du gendarme, il faut faire aller chercher une plateforme sur sa droite ... en enjambant un bon vide. Bonne montée d'adrénaline et ça va pas être la même en désescalade à la descente !

 

Très joli panorama du sommet, d'où nous pouvons étudier l'itinéraire du lendemain à la pointe des Cerces. 

 

Retour en début d'après midi au lac, il fait bon, j'en profite pour faire un brin de toilette ... dur de rester dans cette eau quand même !

  P1040926
Et un ptit bain à 2000 et quelques mètres ... tonique !

  

 Après une petite sieste, nous faisons l'aller retour au col de la ponsonnière, à 40 minutes de là, pour un décrassage. Du col, nous surplombons les arêtes de la Bruyère, autre course que je souhaiterai réaliser dans les années futures.

 

  P1040919
Col de la Ponsonnière - Au fond le bivouac

    

J'adore cet emplacement de bivouac, notamment en raison des couchers de soleil sur les Aiguilles d'Arves ... 

 

  P1040948
Coucher de soleil sur les Aiguilles d'Arves

 

Troisième jour, nous montons en randonnée à la Pointes des Cerces, par le versant Nord encore bien enneigé. Plutôt que de monter dans le névé, je choisi l'arête de droite, et finalement galère pas mal dans des dalles de schistes friables. 

 

  P1040953
La Pointe des Cerces, le passage clé est le névé entre les barres

 

Nous arrivons au sommet avec un groupe de militaires, pour la plupart novices. Ils sont tous équipés de piolets et crampons, et encordés. Nous leur laissons de l'avance dans la descente, et profitons seuls du sommet.

 

  P1040960
C'est ben vrai !

 

Pour nous, ce sera déscente à fond, en courant dans le névé, et un peu sur les fesses !

 

  P1040967
Dré dans l'pentu !

 

Nous doublons les militaires en bas du névé, en leur débloquant au passage leur corde fixe, et filons rejoindre le bivouac.


Trois belles journées de montagne, y a bon !

Par Dahu(t) - Publié dans : Grimpe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 28 juin 2009 7 28 /06 /Juin /2009 18:04

Vous connaissez certainement la via ferrata, mais qu'est ce que la via cordata ?

 

L'équipement du rocher est le même (échelons, barreaux), mais au lieu de se vacher en continu sur un cable, on progresse encordés et corde tendue, en clipant la corde à des mousquetons tous les 5 à 10 mètres.

 

P1040837
Vire intermédiaire

 

Cela donne un petit engagement supplémentaire par rapport à la via ferrata, surtout dans cette falaise bien verticale de Saint Martin en Vercors. 

 

 

 P1040839
Jolie dalle

 

 Approche assez courte (30 à 45 minutes), peu de monde, c'est à faire, mais plutôt l'après midi pour profiter du soleil en versant ouest.

 

Je me fais quand même une petite frayeur à un moment, lorsque j'entends un grand bruit ... en fait, la via évolue juste en dessous d'un déco de parapente, et je ne m'attendais pas à avoir une voile juste à coté de moi, ni à voir cette ombre projetée sur le rocher.

 

 P1040848
Encadrement naturel

 

Le topo : pas trouvé sur le net, à vous de chercher :)

Par Dahu(t) - Publié dans : Grimpe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 18 juin 2009 4 18 /06 /Juin /2009 17:40

 Un soir de semaine, nous décidons entre copains de boulot d'aller passer une nuit en montagne. RDV chez Arnaud & Cisou, et nous partons en VTT en direction de la cabane de Carette, après le golf de Corrençon.

 

Nous partons tranquillement sur la voie du tram jusqu'à Villard, puis Cote 2000 et enfin Corrençon.

 

P1040815
Voie du tram

 

 Faire du VTT avec un sac à dos, même si il n'est pas très lourd, change pas mal la donne. Nous avons chacun un tapis de sol, un duvet, de quoi manger, ... et au moins une bouteille de rouge.

 

 P1040828
A peine chargé le Guillaume !

 

 A Corrençon, nous sommes déjà bien fatigués, surtout Franck & Seb qui n'ont pas l'habitude de beaucoup rouler. Il commence à être tard lorsque nous attaquons la montée du golf.

 

Le ciel s'assombrit, la large piste se transforme en chemin caillouteux pas très roulant, nous obligeant parfois à pousser le vélo.

 

Le tonnerre gronde, le ciel et bien sombre ... Et toujours pas de Carette en vue. Guillaume, Yan & Arnaud partent en éclaireurs pr évaluer le temps restant, tandis que je reste avec Seb & Franck.

 

Nous sommes dans la forêt lorsque l'orage éclate, et malgré le feuillage sommes très vites trempés. Les minutes à attendre le retour des éclaireurs sont longues, le plan galère s'annonce. Cela fait longtemps que je n'ai pas pris une rincée de cette intensité.

 

La cabane étant occupée, nous devons faire demi tour et trouver un abri de repli. Différents pépins mécaniques nous retardent. Pour ma part, les semelles de mes chaussures se décollent du chausson, et je me retrouve donc pieds sur sur les pédales auto. Pas très agréable ni rassurant dans la descente caillouteuse que nous devons faire, surtout qu'il fait maintenant nuit.

 

Nous trouvons finalement un abri sommaire entre 2 trous du golf de Corrençon, sans porte ni fenêtre mais cela suffira bien. Heureusement les duvets sont à peu près secs, et nous sommes rapidement désabillés et au chaud.

 

Quelques bouteilles de rouge et de génep' nous aident à trouver le sommeil, dans une ambiance humide.

 

 P1040834
Au dodo !

 

5 h du mat', le réveil sonne. Nous devons en effet faire tout le retour pour être vers 8 h au travail, à environ 40 km de là. Pas très agréable de remettre les fringues trempées, mais pas le choix.

 

Retour par la route jusqu'à Lans, toujours pieds nus sur les pédales. Si certains d'entre nous redescendent à VTT jusqu'à Gre, je les lache pour une douche bien chaude avant d'aller bosser.

 

A refaire dans des conditions plus cool !

Par Dahu(t) - Publié dans : VTT / Vélo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés